POURQUOI SON AGENCE EST EN EXPANSION DEPUIS L’ANNONCE DE LA Covid 19 ? Laure Rebois répond.

 

L’épisode de la Covid est riche en apprentissage pour tout le monde. Et ce n’est pas terminé.

Une bonne communication n’est pas synonyme de gros budget, et c’est encore plus le cas en période de crise, mais elle est synonyme de travail bien fait.

Prenons l’exemple du gouvernement, de ses dizaines de communicants dont le budget se compte en millions d’euros, voir en dizaines si tout est pris en compte… Eh bien tout ça pour ça…?… Pourquoi ? car il n’y avait pas de ligne, pas de stratégie, pas d’humilité, pas d’objectif autre que de garder la tête hors de l’eau en sauvant son poste. En vain.

La panique a dirigé le navire.

     En termes de communication, la panique et l’urgence sont les bras armés de l’erreur.

Même pour une gestion de communication dite de crise, il n’y a pas de place pour la panique car au pied du mur, le respect et la franchise sont les seules cartes à jouer.

Ce n’est pas écrit dans les livres (celui qui voit ici un hommage à Obispo, qu’il quitte tout de suite mon site ! rire) de communication, mais je suis une autodidacte, et dans tous les domaines, les gens comme moi ont une arme supplémentaire, l’instinct.

Cet instinct n’est jamais utilisé par « les savants-tout » car il laisse place à un certain hasard.

Moi je l’utilise car toutes les entreprises sont uniques, tous les problèmes, bien que semblables sont uniques dans leur contexte toujours particulier.

     Une méthode commune est une base pour l’échec. 

J’ai plus que jamais durant cette crise recentré mes équipes sur le sur-mesure, le cas particulier, l’exception qui fait de chacun de nos clients actuels et futurs, les potentiels Numéro 1 de demain.

Et ça marche et cette méthode a stabilisé mes collaborateurs et mes clients.

La crise a rebattu les cartes mais si tout devait se résumer en une phrase : quand on sait nager (le savoir-faire) qu’on est confiant (l’expérience) et qu’on a pleins de bouées bien accrochées (de la volonté et une équipe soudée), une tempête n’est que de l’eau qui bouge un peu plus que d’habitude.

Courage à tous les capitaines. Elles finissent toujours par se calmer, les tempêtes.

 

Laure Rebois

#LRDC

Laisser un commentaire

Partagez cette référence !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur stumbleupon
Partager sur tumblr
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Fermer le menu
consectetur sem, ante. elementum ut Nullam